Qu’est-ce que la vie ? Enregistrer au format PDF

Licence Creative Common by SA
mercredi 4 janvier 2017 par Matthieu GIROUX

La vie c’est l’organisation de la matière. Au départ il y eut les plantes, puis il y eut les poissons, puis les poissons ont conquis la Terre avec les amphibiens, puis les amphibiens sont devenus reptiles, afin d’être autonome sur terre, puis dans les airs avec les oiseaux. Enfin les reptiles sont devenus mammifères, à sang chaud donc, afin d’aller dans le froid. L’humain est un mammifère capable d’améliorer la nature par son esprit, aboutissement connu de la vie.

La vie, c’est donc un mouvement organisé et poussé par l’énergie des atomes, énergie des atomes de plus en plus utilisée. En effet, les atomes sont des bulles d’énergie inertes, capables de s’organiser pour créer la vie, par l’eau, qui organise la vie terrestre. Nous ne savons aucunement pourquoi la vie s’organise dans l’univers, si ce n’est pour rejoindre Dieu, comme le disait Jésus. Si on parle de la vie, on peut donc dire que l’univers, constitué de ses atomes, sont créatifs. Aucun être vivant, même les jumeaux, n’est identique à un autre. La vie c’est l’infinie possibilité d’engendrer du nouveau, qui plus est mieux qu’avant.

L’économie humaine, dans son essence, fonctionne de la même manière que la vie. L’économie humaine crée de plus en plus d’énergie pour faire de plus en plus de choses. Ainsi, avec le feu, ou l’énergie de la biomasse, nous pouvions manger les aliments plus longtemps. Avec l’énergie du soleil et de l’eau, nous avons créé les premiers moulins à vent et à eau, pour créer le travail automatisé. Avec le charbon, nous avons créé les premiers trains, qui ont permis un développement mondial du commerce. Avec le pétrole, nous avons créé les grands travaux, les grands barrages. Tous ces travaux peuvent êtres aujourd’hui faits avec les centrales nucléaires électriques, pour lequel des centrales sûres et recyclant les déchets nucléaires existent. Le nucléaire permet de verdir les déserts avec le thorium. La fusion nucléaire permettra les voyages sur Mars et dans l’espace lointain. Ainsi l’humain sortira de son berceau, la Terre.

La science c’est comprendre la nature et la vie. Cette recherche infinie permet d’élaborer des changements de paradigme. Le changement de paradigme du nucléaire est enfin initié au XXIe siècle par la Chine. Lorsque le changement de paradigme n’est pas encore engagé, on parle alors de potentiel de densité démographique relatif. Autrement dit l’humain a la capacité à croître et se multiplier indéfiniment, sur Terre, puis dans l’univers. Pour comprendre la notion d’infini il y a la création d’un polygone dans un cercle, qui reflète une notion d’infinité de polygones pour atteindre le cercle. Nicolas de Cues, dans sa docte ignorance, nous parle de cette notion d’infini et de maximum-minimum. Cette notion d’infini fut améliorée par Kepler, Leibniz, Gauss, Riemann.

Lectures

https://fr.wikipedia.org/wiki/De_la_docte_ignorance


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 24548

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS1 Définitions

Creative Commons License