Licence Creative Common by SA

Pourquoi notre société se développe-t-elle ? Enregistrer au format PDF

samedi 31 janvier 2015 par Matthieu GIROUX

L’ascension de la société humaine s’explique par différents facteurs. Tout d’abord Homo sapiens, depuis sa naissance, a été un individu social de plus en plus créatif et sensible. La créativité de l’humanité s’est révélée par la maîtrise de la nature et de ses pouvoirs révélés. La compréhension de la nature a permis la naissance de homo sapiens. Lorsque l’Afrique était un grand désert, les 1000 premiers homos sapiens ont maîtrisé les marées dans les plages africaines, pour ensuite repeupler la Namibie, puis, au fur et à mesure, peupler la planète, par la maîtrise du feu.

Lorsque homo sapiens se trouve face à une difficulté semblant insurmontable, Homo sapiens a cette faculté inégalée de gagner une sensibilité immense, pouvant, soit causer des troubles, soit réveiller en lui une créativité pratique et cognitive lui permettant d’anticiper les autres et son environnement.

La maîtrise des marées a créé l’espèce humaine. Les prophètes qu’a connu l’espèce humaine ont sans doute existé d’une certaine manière. Les écrits ont aussi prophétisé ces humains. En effet cette créativité sensible réveiller en certains la capacité à réfléchir avec les autres par le dialogue. Ce dialogue, mu par un gros problème résolu, qui aurait pu anéantir d’autres homos sapiens moins préparés, révèle chaque jour une vérité avec les autres. Ainsi ces humains parlent de foi en l’autre, parce que le dialogue avec la population et les plus mauvais exemples renforcent leur ego, leur créativité, donc leur foi. On pourrait aussi trouver la même dynamique chez les grands découvreurs et scientifiques de l’humanité. Pour eux, la gloire ne sera pas réellement que l’on se souvienne d’eux, mais qu’on se souvienne de leurs paroles ou écrits, pour que la société évolue, afin de faire aussi bien que le créateur de la vie.

Il y a aussi en l’humain cette envie d’aller vers l’inconnu, de le découvrir. L’asiatique n’a pas peur des différences et s’est marié avec d’autres espèces humaines plus facilement. La calligraphie chinoise a commencé notre parcours philosophique. L’amérindien a réussit à diversifier les gênes humains en découvrant les terres les plus éloignées de l’Afrique. Aussi l’africain a gardé le plus grand patrimoine génétique de l’humanité. Il a cette foi inégalable en la vie, en la société, en la nature, en la science donc, malgré les épreuves traversées. L’européen et l’asiatique ont créé une société avancée, par la maîtrise d’un climat difficile et d’une nature riche difficile à maîtriser. Les grecs ont continué l’envolée philosophique humaine. En transformant les marécages en champs, ils permettraient, avec les africains, de créer dans le monde un nouveau bon en avant, un développement humain par une meilleur qualité de vie.

Reconstitution de l’homme de Tautavel en train de tailler des outils. Salle consacrée aux premiers habitants du Roussillon dans le musée de préhistoire de Tautavel

Tous les animaux ont peur du feu, sauf l’humain. De là vient la création de l’économie humaine. La maîtrise du feu a permis de garder les aliments plus longtemps. Cela a donné plus de temps pour la réflexion et a donné envie de chercher toujours plus à maîtriser la nature. La hache a permis la sédentarité et les premières maisons. Malgré tout, nos ancêtres passaient beaucoup de temps à survivre, à travailler beaucoup pour obtenir peu.

L’élevage et la culture ont permis de créer les premiers villages, avec des sociétés organisées et spécialisées. Après l’énergie de la biomasse, l’humain s’accapare alors l’énergie et le bienfait de l’élevage, pour accroître sa population avec moins d’efforts à fournir. Il ne tient qu’à une société respectant ses citoyens de respecter les animaux. La société humaine ne peut exister que par l’avantage d’autrui.

Puis le commerce a créé l’écriture utilisée au début par la noblesse pour comptabiliser. L’association entre les individus et les sociétés s’est accrue. Ces différents bons technologiques peuvent se résumer ainsi : L’économie de travail grâce à l’énergie, par l’association des éléments, puis des humains et des sociétés.
Les sociétés qui maîtrisent le mieux l’économie de travail sont aussi les plus cultivées et les plus riches.

Seulement, des dirigeants cultivés ne sont souvent pas aussi sensibles que leurs parents, n’ayant pas eu à résoudre de gros problèmes. Ce défaut de toutes nos sociétés révèle alors notre caractère animal. Ce défaut est résolu par la population créative de l’humanité, souvent peu nombreuse, car être créatif demande à se confronter à la vérité des autres. Si cette population est mise à mal, une société ou civilisation est alors anéantie. Si la population créative est augmentée ou favorisée, de grands bons industriels puis scientifiques ont lieu, dont la cause est due au développement de la sensibilité créative, au mépris des lobbies ou pouvoirs jaloux. C’est ainsi que la société humaine se développe constamment, les écrits gardant les acquis.

Plus les personnes complémentaires ou les familles seront proches, plus le dialogue et l’association seront favorisés, plus il y aura de richesses intelligibles et matérielles, plus ce dialogue et cette association permettront de réaliser des outils ou denrées élaborées et de qualité. Une société qui aura compris cet enjeu se développera très vite. De grands noms se créeront dans la population sensible et créative. Ainsi une société, appelée empire, qui individualisera se perdra parce que l’humain ne se comprend que par le lien et le dialogue. Les liens entre idées permettent l’association des éléments.

Il reste toujours des éléments qui demandent à révéler leurs pouvoirs. Il reste toujours des champs à créer, plus qu’on ne l’imagine. L’humain a cette créativité qui permettra à sa société d’égaler Dieu, en découvrant l’organisation de l’univers.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 31359

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS2 Origine de la Société

Creative Commons License