L’économie est physique

Rechercher

Les intermédiaires

Licence Creative Common by SA

lundi 13 août 2018, par Matthieu GIROUX


Les industriels aiment vendre leurs produits, pas les intermédiaires qui font pression sur les prix.

Tant que la monnaie sera privée, l’état aux mains de la finance empêchera l’association par les intermédiaires. On peut effectivement devenir intermédiaire pour empêcher l’augmentation des prix, mais il existe toujours une pression envers la production, car les petits intermédiaires coûtent eux aussi. En effet, le train permettrait d’empêcher plus facilement le trafic du négoce, alors que le train est malmené en ce moment.

Le train à air permet d’aller à 500 km/heure dans les banlieues. L’hyperloop permet d’aller à 1000 km/heure sur les grandes distances. Ainsi des grands travaux sont nécessaires pour permettre à la population de lutter contre la finance, qui veut avant tout de la marge.

L’écologie est un leurre. La finance se fout totalement de l’écologie. Par exemple, les éoliennes consomment plus d’énergie qu’elles en rapportent. Au moment où l’EPR chinois commençait à se rentabiliser, en 2 ou 3 semaines, une étude a été faite sur la rentabilité de l’EPR, alors qu’il n’était pas fonctionnel. Des élus ont cru alors que l’éolien de la finance était la solution, parce que l’EPR serait moins rentable que l’énergie solaire électrique. Les élus croient la première chose venue parce qu’il n’y a plus de recherche publique, mais une recherche privée lobbyiste.

La solution la plus efficace contre la finance n’est que faire le ménage dans les banques pour mettre en place une monnaie publique productive. Autrement dit l’argent créé servirait à produire plus ou mieux, ce qui permettrait de ne pas dévaluer la monnaie, monnaie que la finance veut dévaluer pour s’approprier encore plus de biens.


Matthieu GIROUX

7 Contredire l’économie monétaire

Mots-clés

Accueil

Rechercher